Aldi de Wattrelos braqué. Faut-il développer la videoprotection?

Le supermarché ALDI de Wattrelos a été braqué ce mercredi 28 mai 2008. C’est le quotidien Nord-Eclair qui nous relate les faits dans son édition de Roubaix du 29 05 2008.

C’est peu après l’ouverture du commerce que se sont précipités trois individus bien décidés à faire main basse sur le contenu du coffre. C’est sous la menace de ce qui pourrait être un pistolet automatique que le personnel s’est couché au sol tandis que le responsable de magasin était « ‘invité » par ses indésirables à ouvrir le coffre. Les malfrats ont mis la main sur une grande quantité de pièces de monnaie avant de prendre la fuite. Signalons que le personnel a été malmené (des coups de crosse auraient été portés) et que la propriétaire du véhicule ayant servi à la fuite de la bande a été agressée.

Fort heureusement, et c’est ce geste que je veux mettre à l’honneur, un témoin qui venait de se garer a immédiatement composé le 17 (Police Secours) ce qui a permis de stopper rapidement les compères. S’il peut paraître normal qu’un témoin compose le 17 je veux saluer ce geste car, à l’heure actuelle, beaucoup de témoins préfèrent ne rien voir… Ces derniers pensent qu’ils pourraient être inquiétés par les voyous et préfèrent donc « passer leur route ». A Wattrelos comme partout ailleurs ce genre de braquage se déroule trop souvent. Le magasin Leclerc de Beaulieu (Wattrelos) en a fait l’expérience à plusieurs reprises. Le magasin ALDI de la rue des Patriotes (Wattrelos) tout comme la librairie-PMU qui se trouvait rue Claude Weppe en ont fait la triste expérience.

Cela doit nous amener à réfléchir sur la mise en place de la vidéosurveillance aux abords de certains commerces, de lieux dits « sensibles » ainsi qu’à proximité des bâtiments du service public: école, crèches, mairie… L’idée de la surveillance par vidéo peut choquer certains ou poser des questions d’ordre financier etc. Certes, et je suis bien conscient des problématiques posées. N’est-ce pas dans le terme vidéosurveillance le mot « surveillance » qui fait peur, qui inquiète et pose la question des libertés individuelles, des libertés de circulation etc.? Je propose que nous utilisions le terme « vidéoprotection ». Ce dernier terme se veut plus rassurant: il ne s’agit plus d’être surveillé mais protégé. Sur le fond cela ne change rien, je suis toujours d’accord. La protection des personnes et des biens mérite une attention particulière et j’invite nos différents maires, députés, ministres à faire le choix de la vidéoprotection et d’en permettre l’usage en ne retirant rien, évidemment, à l’importance de préserver la vie privée de chacun. Ces vidéos ne devraient d’ailleurs n’être enregistrées que par des professionnels assermentés et contrôlées uniquement par des OPJ (Officiers de Police Judiciaire) dans la recherche d’éléments leur permettant de conduire une enquête ou un flagrant délit. J’attends déjà parler du financement… Oui cela coûte cher j’en suis tout aussi conscient. Il faudra pourtant bien trouver les moyens de développer la vidéoprotection… La mort d’une personne agressée devant un supermarché n’a pas de prix. Si la vidéoprotection permet éviter ne serait-ce  qu’une mort alors il faut l’installer. Si la vidéoprotection permet d’alerter les forces de l’ordre dès le début d’un braquage on évitera bien des blessures physiques et psychologiques : n’oublions pas que les soins apportés aux victimes coûtent très cher à la sécurité sociale et organismes de mutuelle santé. Est-il envisageable d’étudier sérieusement le bénéfice retiré de l’installation de la vidéoprotection et d’aider les villes, voire les commerçants, à se doter de cet outil ? Puisque ce dernier diminuerait les risques et donc les frais de soins il peut sembler intéressant de prendre un peu de cette « économie » supposée pour aider à la prévention et à la protection ?

Je pense que la vidéoprotection ne présente que des avantages mais, en revanche, l’utilisation des moyens et des données pour être détournés à des fins peu louables. Il convient donc de s’assurer de la bonne formation, de la bonne « moralité » des agents de surveillance. Leur mission est grande est très utile, aussi doit-elle être parfaitement encadrée…

Publicités

À propos de Jean-François SOYEZ- Wattrelos2020

Citoyen engagé! Anciennement: Délégué Nouveau Centre de la 8ème #Circonscription du #Nord, membre du conseil fédéral du nord, membre du conseil national. Ancien membre de l'UMP et de LR mais toujours électron libre. Rejoignez-moi pour faire gagner vos propositions mais aussi à changer la ville de #Wattrelos, socialiste depuis trop longtemps. Modifions la politique de la ville grâce à un large rassemblement ouvert à toutes les bonnes volontés au-delà des étiquettes! La société civile sera largement représentée. Les municipales de 2020 se préparent dès maintenant, contactez-moi vite. #Wattrelos #2020 #Wattrelos2020 @JFSoyez

Un commentaire

  1. Pingback: Avis de tempête à Wattrelos ! Incendies en série… « Nouveau Centre de Wattrelos

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :