Hervé Morin : le Nouveau Centre doit se faire entendre

Source: Nord Eclair – 31/10/2008

 

 

Le ministre de la Défense, Hervé Morin, était hier à Hem. Il a rencontré des militants : comment faire entendre la voix du Nouveau Centre qui fait partie de la majorité UMP ? C’est compliqué mais possible. Explications.

 

Rappelez-vous : il y a d’abord eu le score de François Bayrou à la présidentielle. Puis la scission : l’UDF d’un côté avec son chef de file, le Nouveau Centre de l’autre, avec Hervé Morin, qui a fait alliance avec la majorité UMP. Le ministre de la Défense le reconnaît tout net. À la question, le Nouveau Centre est-il lisible ? Il répond, « non, pas assez, c’est vrai, mais ce qui compte, ce sont les idées qu’on fait avancer ». Il énumère : leur combat de 18 mois contre les niches fiscales, leur montée au créneau sur le fichier Edvige… des avancées qui n’ont pas forcément été relayées médiatiquement.

 

Le Nouveau Centre compte 8 000 adhérents au niveau national et il est bien implanté dans le Nord (notamment avec la secrétaire d’État Valérie Létard et le député-maire de Hem, Francis Vercamer).

 

Alors certes, la ville de Croix leur échappera puisque les deux têtes de listes déclarées sont UMP et PS, mais le Nouveau Centre fait valoir sa participation active : « à Croix, Stéphane Debeunne et Valérie Six n’ont pas souhaité prendre la tête de liste, c’est un UMP, l’important c’est d’être dans l’action », souligne Francis Vercamer.

 

Et Vincent Perrier-Trudov, secrétaire fédéral, met en avant le poids des jeunes : « il y a déjà 1 200 jeunes au Nouveau Centre, c’est plus que ce qu’avait l’UDF qui comptait plus de 20 000 adhérents ». 

Publicités

À propos de Jean-François SOYEZ

La ville, notre pays, nos compatriotes méritent mieux que des belles et souvent mensongères paroles. L'heure est à la démocratie et au respect de toutes les règles permettant d'aller de l'avant plutôt que de pleurer le passé. Ensemble, regardons devant nous et avec honnêteté et modestie reconstruisons la nation en commençant par son socle: nos communes.
%d blogueurs aiment cette page :