Le Président de la République, Nicolas Sarkozy à Valenciennes puis à Saint Saulve

 

Le Président de la République est entouré, ici, par les ministres Valérie Létard et Jean-Louis Borloo

Le Président de la République est entouré, ici, par les ministres Valérie Létard et Jean-Louis Borloo

Vers 13 heures Nicolas a rejoint ses amis, celles et ceux qui ont fait son élection. Il est venu leur dire merci, leur parler et leur à demander de continuer de travailler pour tous les français. Cette réunion n’était pas publique, ni journaliste ni caméra dans la salle, pas même celles de l’Elysée. Par respect pour le Président, la Majorité ne s’exprimera pas sur le contenu de la rencontre.

Vincent Perrier-Trudov et Jean-François SOYEZ 

Vincent Perrier-Trudov et Jean-François SOYEZFrancis Vercamer et valérie Létard aux côtés du Président de la République

Francis Vercamer et valérie Létard aux côtés du Président de la République

Francis Vercamer et Valérie Létard aux côtés du Président de la République

Vos représentants Nouveau Centre y étaient: Valérie LETARD, secrétaire d’Etat chargée de la Solidarité, Francis VERCAMER, Député-maire de Hem, Président de la fédération du Nouveau Centre du Nord, Vincent PERRIER-RUDOV, délégué départemental du Nouveau Centre du Nord, Jean-François SOYEZ, membre du bureau fédéral, responsable de l’agglomération de Roubaix, Philippe DUEZ membre du bureau fédéral, responsable de Lille, Jean-Christophe DESTAILLEUR, membre du bureau fédéral, responsable du secteur d’Halluin et bien d’autres membres très actifs qu’il est impossible de tous citer. Autres personnalités ministérielles: ministre d’Etat, ministre de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire, de M. Laurent WAUQUIEZ, secrétaire d’Etat chargé de l’Emploi.

 

Publicités

À propos de Jean-François SOYEZ

La ville, notre pays, nos compatriotes méritent mieux que des belles et souvent mensongères paroles. L'heure est à la démocratie et au respect de toutes les règles permettant d'aller de l'avant plutôt que de pleurer le passé. Ensemble, regardons devant nous et avec honnêteté et modestie reconstruisons la nation en commençant par son socle: nos communes.
%d blogueurs aiment cette page :