Crédits à la consommation: Hirsch veut « mettre le holà » au système

Voulant « mettre le holà » à un système qui rend les crédits à la consommation « plus chers » pour les plus pauvres, le Haut commissaire aux solidarités actives Martin Hirsch a déclaré jeudi espérer un texte de loi, qui ne sera « pas de l’habillage » mais donnera « un coup de frein au crédit toxique » et « un coup d’accélérateur au crédit responsable ». Lire la suite l’article
« Bercy est en train d’infléchir (sa position, NDLR), parce qu’effectivement on a mis un pied dans la porte », s’est réjoui Martin Hirsch sur France-Info.

« Il n’y a pas de problème dans ce qu’elle (Christine Lagarde, NDLR) propose. Au contraire, je me réjouis qu’elle affiche la volonté de ne pas laisser la tendance actuelle », a-t-il souligné, alors qu’il devait rencontrer jeudi matin, avec la ministre de l’Economie, des parlementaires pour discuter de leurs propositions pour lutter contre le surendettement et encadrer les crédits à la consommation.

« On se donne 6 ou 8 semaines, deux mois, pour, à partir de là, faire un texte (…) auquel je tiens mordicus », a ajouté le Haut commissaire.

Il faudra que ce projet de loi « ne soit pas de l’habillage, que ce ne soit pas cosmétique, (…) mais que ce soit donner un coup de frein au crédit toxique et coup d’accélérateur au crédit responsable », a-t-il averti, notant que ces « vingt dernières années » avaient vu, malgré « onze lois », un « doublement du montant des dossiers de surendettement » et une « explosion du crédit revolving ».

« Je ne tolère pas que plus on est modeste, plus on doit payer cher l’accès au crédit », a-t-il dénoncé, évoquant des taux d’intérêt de près de « 20% » imposés par les organismes de crédits, « beaucoup plus cher que (pour) les gens aisés ».

Le Haut commissaire a expliqué avoir fait un « test » par téléphone avec sa directrice de cabinet auprès de divers établissements bancaires. « On l’a poussée vers le produit le plus cher, le plus dangereux et je dis même le plus toxique », a-t-il reproché, sans compter « quatre relances téléphoniques » de la part des banques.

Souhaitant pour que « l’accès au crédit soit orienté vers le crédit le moins cher », Martin Hirsch a plaidé pour le développement d’un « crédit responsable », avec « un taux d’intérêt faible, une probabilité de surendettement faible, et des mensualités supportables ». AP

Information: Associated Press: http://www.ap.org/francais/

Publicités

À propos de Jean-François SOYEZ- Wattrelos2020

Citoyen engagé! Anciennement: Délégué Nouveau Centre de la 8ème #Circonscription du #Nord, membre du conseil fédéral du nord, membre du conseil national. Ancien membre de l'UMP et de LR mais toujours électron libre. Rejoignez-moi pour faire gagner vos propositions mais aussi à changer la ville de #Wattrelos, socialiste depuis trop longtemps. Modifions la politique de la ville grâce à un large rassemblement ouvert à toutes les bonnes volontés au-delà des étiquettes! La société civile sera largement représentée. Les municipales de 2020 se préparent dès maintenant, contactez-moi vite. #Wattrelos #2020 #Wattrelos2020 @JFSoyez
%d blogueurs aiment cette page :