Wattrelos – Crétinier: Ca sent le brûlé!

Depuis 2004 le quartier du Crétinier subit des actes de vandalisme. Suite aux dernières dégradations, en 2008 (28 incendies !), j’avais contacté les services de Police, le Préfet et le Ministère de l’intérieur sur la situation que nous vivions. Cela avait abouti à 3 arrestations et au retour d’un calme, inhabituel, de plusieurs mois (fin octobre – début mai). A l’heure où j’écris, ce 06 mai 2009, on me signale un deuxième incendie sur le parking de l’église Saint Vincent de Paul (source vérifiée, photos jointes) dans le même secteur, à quelques dizaines de mètres du  lieu d’incendie du lundi 04 mai dernier.

Il est temps que ces actes d’incivilités cessent. Celles et ceux qui sont les premiers touchés sont des gens qui ont des moyens financiers très modestes et qui ne peuvent pas se racheter de véhicule quand le-leur a fait les frais de pyromanes patentés!

Que les victimes n’hésitent pas à déposer plainte, à signer une nouvelle pétition pour qu’ils soient entendus. La dernière pétition avait recueilli plusieurs centaines de signatures en peu de temps. Les victimes, afin d’être défendues et, éventuellement indemnisées, peuvent se rapprocher du SIAVIC dont les coordonnées sont dans l’annuaire ou en page d’accueil de mon site: http://bougerlemonde.com ou sur le site de la ville de Wattrelos : http://www.ville-wattrelos.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=73&Itemid=96

Nous demandons déjà aux autorités policières et politiques de mettre en œuvre tous les moyens permettant d’arrêter le ou les responsables de ces incendies et réclamons des sanctions exemplaires; histoire de vacciner contre la pyromanie aigue qui semble toucher quelques visiteurs de la ville…

____________________

Face à cette nouvelle situation j’ai pris le soin d’alerter, sans attendre, nos Députés, Mme la Sous Préfète du Nord, le responsable de la Police Nationale et les quotidiens de presse régionale afin que soient mis en place, sans attendre, les moyens nécessaires à l’arrêt du ou des incendiaires.

Publicités

À propos de Jean-François SOYEZ

La ville, notre pays, nos compatriotes méritent mieux que des belles et souvent mensongères paroles. L'heure est à la démocratie et au respect de toutes les règles permettant d'aller de l'avant plutôt que de pleurer le passé. Ensemble, regardons devant nous et avec honnêteté et modestie reconstruisons la nation en commençant par son socle: nos communes.
%d blogueurs aiment cette page :