La politique: c’est notre affaire à tous

Communiqué

Jean-François SOYEZ

Jean-François SOYEZ

A la suite du rendu de justice concernant les élections de Leers il me semblait nécessaire d’appeler l’opposition et la majorité à travailler ensemble pour tous plutôt que de continuer à se disputer aux travers vos colonnes ou sur les blogs Internet. Je dois quand même dire, pour être honnête, que j’aime me tenir informé de la vie politique et citoyenne par la lecture de votre quotidien. Je pense donc que les groupes politiques de chaque ville doivent continuer de profiter de l’espace que vous leur offrez pour construire la vie de la cité. Je suis même de ceux qui réclameraient encore plus de rubriques sur la vie politique et citoyenne locale. Il est entendu que les pages politiques France et Europe m’intéressent aussi. Je suis un citoyen curieux et volontaire pour participer, modestement, à ce que la politique change « sa façon de communiquer et de se comporter ». Reconnaissons, hélas, que les femmes et hommes politiques ne sont pas tous doués pour parler de ce qu’ils font -bien ou mal, je ne juge pas- concrètement. C’est sans doute aussi cela qui participe à voir des taux d’abstention élevés à chaque scrutin. Ceci dit, au risque de me faire houspiller, je ne considère plus l’abstention comme la première force d’un scrutin. Pourquoi? Parce que ne pas aller voter c’est ne pas avoir de conviction  politique, c’est mon avis. Celles et ceux qui font le choix de l’abstention ne manifestent aucun intérêt pour la vie politique. Partant de là, il me paraît logique de ne considérer que les voix exprimées par les urnes. Un abstentionniste n’est pas un déçu de la politique; il s’en fiche! Le vrai déçu de la politique fait le déplacement au bureau de vote et dépose un suffrage nul dans l’urne ; il fait son devoir.

Les femmes et hommes élus doivent toujours mieux expliquer leur rôle, leurs travaux, leurs conceptions aux citoyens. La politique doit être audible et non « technique ». Tout le monde doit pouvoir comprendre de quoi il s’agit. Les citoyens, eux, doivent participer à la vie citoyenne et politique en se forgeant une véritable et libre opinion qui ne doit plus être bornée par les seules limites qu’imposent les différents partis politiques. Les connaissances que l’on acquiert en suivant la vie de la société mais aussi les propositions et actions menées, dans chaque ville, nous permettent de voter pour un programme plutôt que voter « à l’aveugle » pour un candidat ou un parti. Une chose simple pour renouer avec la vie politique: se rendre aux conseils municipaux. Assister au conseil municipal permet, en effet, de mieux connaitre les élus, leurs projets, les propositions et contrepropositions de tous les groupes représentés au conseil et de construire ensuite, avec toutes les bonnes volontés, des propositions sérieuses et efficaces pour améliorer les conditions de vie dans nos villes et dans nos vies. La politique c’est « notre affaire à tous ».

 Bien cordialement.

 Jean-François SOYEZ

Publicités

À propos de Jean-François SOYEZ

La ville, notre pays, nos compatriotes méritent mieux que des belles et souvent mensongères paroles. L'heure est à la démocratie et au respect de toutes les règles permettant d'aller de l'avant plutôt que de pleurer le passé. Ensemble, regardons devant nous et avec honnêteté et modestie reconstruisons la nation en commençant par son socle: nos communes.
%d blogueurs aiment cette page :