Barbieux – enfin de l’investissement?

Hier dans l’amphithéatre VIP de l’Edhec se tenait la restitution du “Diagnostic en marchant” du parc Barbieux, à l’initiative du comité de quartier centre. Outre les membres du comité et de l’association Paroles d’Habitants, étaient présents les adjoints au maire Pierre Dubois (1er adjoint, en charge entre autres de l’aménagement, urbanisme et écologie urbaine), Fabrice Belin (Environnement), Jean-Pierre Rousselle (maire-adjoint des quartiers Centre) et le conseiller d’opposition UMP Guillaume Delbar (plus d’autres sans doute, que je n’ai pas reconnus).

Durant la première partie de la réunion, l’équipe réalisatrice du diagnostic en a donné un résumé :
– le mauvais état des cascades et bassins, qui nécessitent un curage, la réfection et consolidation de la grotte ainsi que de la plupart des palplanches de berge. En outre la présence important de déchets (bouteilles, sacs plastiques, etc) dans les pièces d’eau a été notée
– l’aire de jeux au niveau du restaurant a fait l’objet de remarques : taille insuffisante, peu de bancs, mauvais état du revêtement de sol
– manque de sanitaires : 1 seul WC pour un parc accueillant plusieurs millers de visiteurs en période de pointe ?
– mauvais état général des allées, y compris du mobilier (bancs, poubelles)
– la signalétique, ou son absence, en particulier en ce qui concerne les numéros d’urgence en cas d’incident
– enfin, le manque d’efficacité des médiateurs dans la lutte contre les incivilités a été signalé

Le rapport détaillé est disponible en mairie ou en me contactant.

La seconde partie de réunion donna lieu à un échange de questions/réponses avec les adjoints, dont voici les principaux enseignements :
– une première tranche de travaux, pour €6M, concernera les allées (y compris éclairage et mobilier urbain) et plans d’eau. Un appel d’offres sera lancé prochainement
– la durée totale des travaux sera de 4 ou 5 ans
– dès Septembre aura lieu la réfection de l’allée principale entre l’avenue Le Nôtre et le restaurant, y compris l’aire de jeu
– en ce qui concerne l’entretien et la rénovation des monuments du parc, un rythme d’un monument par an est envisageable
– création d’une aire de jeu supplémentaire avenue de Jussieu à la fin des travaux
– en ce qui concerne l’insécurité dans le parc (motos, quads, etc) la municipalité n’a pas les moyens d’assurer la sécurité pendantla journée. La Brigade Anti-Criminalité patrouille la nuit, mais aucun effectif de police n’est disponible en journée. Il n’est pas envisageable de clore le parc (ce n’est pas un square, dixit Jean-Pierre Rousselle)
– l’entretien du parc a été négligé ces dernières années car la priorité était au dévelopement des parcs de Brondeloire et du Nouveau Monde

Je vous livre maintenant quelques reflexions personnelles :
– si la ville n’a pas les moyens d’assurer l’entretien et la sécurité dans 1 parc (Barbieux), comment compte-t’elle le faire dans 3 parcs (Barbieux, Brondeloire, Nouveau Monde) ?
– à ma connaissance, le parc des Géants à Lille ou le parc du Lion à Wattrelos ne sont pas des squares, et pourtant ils sont clos, de manière a priori plutôt satisfaisante pour les usagers
– le parc (et la plupart des squares de la ville) étant interdit aux vélos, où apprend-on à pédaler quand on est gamin ?
– on peut questionner les choix de la ville, qui préfère investir plusieurs millions pour une rénovation en profondeur, plutôt que de traiter les besoins de maintenance quand ils se présentent, pour un coût global moindre. Les problêmes ne sont pas apparus ces derniers mois…

Les roubaisiens intéressés par le sujet sont invités à assister au conseil municipal du 24 juin, qui délibérera en détail des propositions concernant le parc.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :