Sénatoriales : mi-figue, mi-raisin…

Que retenir des sénatoriales?

Bien sur, au rayon des satisfactions, la réélection de Valérie Létard dans le Nord, ainsi que la progression du nombre de sénateurs NC de 9 à 13.

Au rayon des regrets, la défaite de Maurice Leroy, même si elle lui permet de garder son portefeuille de ministre de la Ville. Autre regret, il manque 2 sénateurs pour pouvoir former un groupe Nouveau Centre au Sénat, ce qui aurait éventuellement pu, dans l’avenir, être utile. Pour l’heure, le groupe Union Centriste fera l’affaire.

Le regret majeur, cependant, est que ni le Nouveau  Centre ni le groupe Union Centriste ne pourront jouer le role d’arbitre qu’ils convoitaient. Avec la majorité absolue, le PS force les centristes à revoir leurs ambitions à la baisse.

Sur un plan local enfin, la nouvelle majeure, même si largement attendue, est le prochain départ de René Vandierendonck de la mairie de Roubaix, confirmé encore ce matin (au passage, quid de son mandat de conseiller régional?).

Interview de René VDD à Nord Eclair, 26/09

Et donc, les manoeuvres pour les municipales de 2014 commencent… Car Pierre Dubois, à 69 ans, n’incarne pas vraiment le futur du PS roubaisien, et on peine à le voir mener campagne en 2014.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :