Démocratie : participez!

RbxMag et Nord Eclair relaient l’appel à candidatures du Conseil Général du Nord pour le Conseil Cantonal de Concertation de Roubaix/Wattrelos.

Bien évidemment, l’idée est séduisante. Mettre en place une instance de concertation entre le Conseil Général et les habitants est une étape de plus vers une vraie démocratie participative.

Pour autant, le diable est dans le détail. Par exemple, personne ne peut s’opposer au vœu de Renaud Tardy d’organiser le débat, à condition que la ligne entre organisation et cadenassage ne soit pas franchie. A cet égard, on verra à l’usage combien d’idées issues du CCC, et du collège d’habitants en particulier, parviennent à remonter jusqu’au Conseil Général.

Démocratie participativeOn peut se demander quelle sera la vraie part de proposition des citoyens lambda, dès lors que leur représentation sera finalement réduite : outre le poids des élus, l’opacité des critères de nomination des « personnalités qualifiées » n’incite pas à l’optimisme. Comme pour les conseils de quartier au niveau de la commune, le révélateur sera l’impact effectif de ces conseils de concertation sur les orientations et décisions du Conseil Général. Tant que les membres du CCC auront l’impression de participer à une réelle expérience de démocratie participative menée de bonne foi, on peut attendre des retombées bénéfiques sur la pertinence des politiques départementales, et, potentiellement, un regain d’intérêt pour les élections locales. A l’inverse, s’ils ont l’impression d’être les pions dans un jeu destiné à se donner bonne conscience, le divorce sera final.

Pas de pression, donc…

En toute état de cause, je souhaite fermement la réussite de cette initiative, et ma candidature est dans le chapeau…

Cette initiative s’inscrit dans le sillage du renouvellement prochain des Conseils de Quartier de Roubaix, dont on espère les modalités moins sujettes à controverse que lors de leur moûture précédente.

Surtout elle est, on l’espère, révélatrice d’une prise de conscience que rien, jamais, ne changera à Roubaix tant que les Roubaisiens ne seront pas au moins associés, sinon déclencheurs, aux décisions qui les touchent. Dans cet esprit, nous formulerons dans les semaines à venir des propositions claires et précises pour l’émergence d’une véritable démocratie participative à Roubaix.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :